Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
a l'écoute des livres

a l'écoute des livres

blog de l'émission littéraire A L' ECOUTE DES LIVRES diffusée sur Radio Massabielle

Le livre du jour : LA BELLE FRANCE

 Quinze années durant, les auditeurs ont commencé leur journée en entendant Pierre Bonte dire : Bonjour Monsieur le Maire. Puis, ce fut l'aventure télévisuelle du Petit Rapporteur et de la Lorgnette qui mobilisèrent les téléspectateurs chaque dimanche et qui lui permirent de continuer à sillonner les provinces.

 Ce rural-trotter, comme il se définit lui-même, est un ch'ti qui a su faire découvrir les particularités et les hommes et femmes de Provence, du Pays basque, de l' Alsace, de Bretagne et autres qui constituent LA BELLE FRANCE.

 Si Brassens brocardait "Les imbéciles qui sont nés quelque part", ce qui ne l'a pas empêché d'écrire une supplique pour être enterré sur la plage de Sète, Bonte se fait le chantre de ceux qui permettent à leur village ou à leur bourgade, a vec, pour les édiles, une disponibilité de tous les instants compensée par des indemnités dérisoires au regard du travail effectué. Ce travail est d'ailleurs parfois remis en cause par des bureaucrates contestant qu'un fermier permette de dégager un arbre abattu qui obstrue une route car ce n'est pas ce que prévoient les textes administratifs qu'ils ont pondus. Ces mêmes fonctionnaire souhaiteraient la disparition des beuures et fromages au lait cru au profit d'une malbouffe insipide.

 Contrairement à un JP Pernaud entrecoupant des portraits de sabotiers de propos xénophobes nauséabonds, Pierre Bonte un un humaniste , aimant celles et ceux qu'il a rencontrés au cours de ses pérégrinations sur les chemins de traverse menant à un mode de vie en voie de disparitions.

 LA BELLE FRANCE de Pierre Bonte Le Passeur éditeur 250 pages 18,50 €

 Retrouvez A L' ECOUTE DES LIVRES chaque mercredi à 18h30 sur Radio Massabielle (97.8 Mhz et 101.8 Mhz)

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article