Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
a l'écoute des livres

a l'écoute des livres

blog de l'émission littéraire A L' ECOUTE DES LIVRES diffusée sur Radio Massabielle

portrait d'auteur: ALPHONSE BOUDARD

portrait d'auteur: ALPHONSE BOUDARD

Né en 1925 de père inconnu, Alphonse Boudard (de son vrai nom Alain Blondeau) passa sa prime enfance à la campagne avant que sa grand-mère ne le récupère à l'âge de sept ans et ne l'élève dans le XIIIème arrondissement populaire de l'époque. Cette période a été décrite par l'auteur dans "les combattants du petit bonheur". Lors de l'occupation allemande, il devient apprenti imprimeur (dans un atelier qui appartint à Balzac comme il me le confia lors d'une émission de radio). Quelques activités de résistance, la libération de Paris et l'engagement dans l'armée de De Lattre. Il verra même lors de la campagne allemande le général Patton.

Retour à Paris, quelques combines vaseuses puis des activités délictueuses qui vont l'amener à effectuer des séjours en prison et à l'hôpital en raison d'une tuberculose contractée dans les geôles de la République.

C'est lors de ces périodes d' enfermement qu'il va contracter le goût de la lecture : Rabelais, Céline, ainsi commence l'éducation d'Alphonse, titre d'un de ses ouvrages. Il va se lancer dans l'écriture et son talent éclate immédiatement. La métamorphose des cloportes,portée au cinéma par Georges Lautner et dialoguée par Michel Audiard est un succès. Romans, scénarios, Alphonse Boudard est intarissable. Il collaborera à des films pas toujours très bons, en particulier avec Marc Simenon, le fils de Georges mais c'est l'écriture romanesque et également historique (une histoire des maisons closes, une biographie de Joanovici) qui lui apporte la célébrité. Vers la fin de sa vie, il obtiendra même le prix de l'académie française pour "Mourir d'enfance", un livre consacré à sa mère qu'il connut trop peu.

Peu de temps avant sa mort, lors de notre dernière rencontre, il m'offrit des places pour un spectacle qui lui était consacré au Théâtre de Poche, à Montparnasse. Le comédien Jacques Rosny, qui se fondit avec une aisance incroyable dans la peau d'Alphonse, disait, seul sur scène, des extraits de ses livres semi autobiographiques. Alphosne Boudard est mort en 2000. Ses souvenirs d'enfance sont réunis sous le titre "Les vacances de la vie" dans un recueil paru chez Omnibus.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article