Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
a l'écoute des livres

a l'écoute des livres

blog de l'émission littéraire A L' ECOUTE DES LIVRES diffusée sur Radio Massabielle

Une phrase extraite de POIL DE CAROTTE résume cette histoire d'un enfant mal aimé : Tout le monde n'a pas la chance d'être orphelin.
Pour écrire ce roman, qui est une suite de scénettes, Jules Renard s'est inspiré de sa propre enfance.
Un père quasi absent, une mère acariâtre, un frère et une soeur plus âgés ne s'intéressant guère à lui, François, c'est son prénom, est un gamin solitaire comme dut l'être son père spirituel dont la famille était composée exactement comme celle de son personnage
Corbeyran et Renaud Collard ont choisi onze des histoires composant le roman parmi lesquelles Le poulailler, qu'il doit fermer le soir malgré sa peur de l'obscurité et Les lapins avec lesquels il partage les restes des tranches de melon qu'on ne lui sert pas à table car sa mère a décrété qu'il n'aimait pas en manger
Les adultes retrouveront à travers cette bande dessinée avec plaisir cette histoire somme toute triste et les plus jeunes auront peut-être, on ne peut que le souhaiter, l'envie de le lire dans son intégralité.
Parmi les versions filmées de POIL DE CAROTTE, on conseillera celle tournée en 1932 par Julien Duvivier dont les deux acteurs principaux, Robert Lynen (Poil de Carottte) et Harry Baur (Monsieur Lepic) sont morts tragiquement, le premier fusillé par les nazis et le second des suites des tortures infligées par la Gestapo.
Un classique de la littérature française pour tous publics.
POIL DE CAROTTE scénario : Corbeyran dessins Renaud Collard couleurs Rabarot Delcourt 48 pages 10,95 €
Retrouvez A L' ECOUTE DES LIVRES chaque mercredi à 18h30 sur Radio Massabielle (97.8 Mhz et 101.8 Mhz)

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jean-louis 22/08/2020 19:37

Une bande dessinée est une forme dévoyée et misérable de livre; C'est l'époque. Comme au cinéma actuel. Vulgaire et nauséabond. C'est la mode, c'est ce qui plaît parait-il. Si on prend Poil de Carotte, on suit la décadence. Des anciennes versions (avec Lynen) aux plus récentes. Ce qui manque par rapport aux premières versions avec un cinéma presque naissant,et donc presque amateur, c'est le respect du spectateur. Comme pour les bd.